Des associations réunies pour mieux cohabiter avec les pigeons : Rencontre AERHO et l'associatio


Basée à la Seyne/mer près de Toulon, l’association Les Colombes du soleil a invité l’association AERHO à participer à plusieurs évènements en cet automne 2018. Catherine Dehay, secrétaire générale de AERHO a rencontré les dirigeants de cette association Jean-Pierre Bourgon, président, et Martine Pacaud, secrétaire générale.

L’association Les Colombes du soleil

Cette association milite pour une inclusion des pigeons dans la ville, et couvre toute la région PACA. Ces membres s’attachent à promouvoir le respect de ces oiseaux par une approche pragmatique et pédagogique.

Un outil pédagogique

L’association nous fait visiter son pigeonnier pédagogique dans le jardin d’un adhérent à la Seyne/mer. Une quarantaine de pigeons blancs sont installés sous un auvent de tuiles. C’est un grand habitacle très aéré avec un grillage de haut en bas sur 2 façades. A l’intérieur, de nombreux perchoirs et des cases permettent aux pigeons d’avoir un grand espace pour chacun. Tous les pigeons sont bagués à l’âge d’une semaine avec un numéro de référence. A l’autre patte, les coordonnées du propriétaire sont inscrites sur une bague. Les oiseaux sortent régulièrement par le système du spoutnik qui permet aux pigeons de rentrer mais pas de sortir quand ils veulent.

Un travail de terrain avec les enfants

Ils nous emmènent ensuite à Fréjus où nous sommes reçus à la médiathèque la villa Marie. Une conférence devant deux classes (CM1 et CM2) a pour objectif de présenter le mode de vie des pigeons bisets ainsi que leur passé auprès des soldats de la 1ère guerre mondiale. Après 1/2h de projection et d’explications, les enfants posent des questions, plus intéressantes les unes que les autres. Leurs professeurs des écoles ont bien préparé la séance. Plusieurs personnes des services assistent à la séance et sont fort intéressées.

Puis, tout le monde se retrouve dans le parc pour le lâcher des pigeons. Colombophile, Jean-Pierre, explique la manière de tenir l’oiseau pour ne pas le blesser. Quelques enfants prennent précautionneusement un pigeon dans leurs mains. C’est le grand moment ! Au top départ, ils ouvrent leurs mains et les pigeons s’envolent. Puis les deux cages où se trouvent une quarantaine de pigeons sont ouvertes et les pigeons s’envolent au milieu des exclamations des enfants. « Ils rentrent chez eux » dit l’un d’entre eux. Ils ont tout compris.